Kaba Rougui Barry

French
Date of Interview: 
08/06/2009
Region: 
Title: 
Ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’Education civique

« Les femmes qui occupent de hautes fonctions dans le monde doivent s’organiser pour veiller à ce que tous les textes juridiques et réglementaires dans leurs pays respectifs et sur le plan international soient basés sur les principes d’égalité, d’équité et de démocratie. » - Kaba Rougui Barry

iKNOW politics: Pour commencer, pourriez-vous nous dire quels défis vous avez eu à relever en tant que femme à des postes de leader politique? En quoi votre vécu et votre expérience vous ont aidée?

Ma plus grande ambition est de vaincre ma peur de perdre ou d’être à la charge d’autrui, mon défi est de réussir pour ma famille et moi-même, je devrais me battre à tout bout de champ car je suis certaine de ma conviction, et de mon objectif de réussir mais avec tout honneur et sagesse. Etre soucieuse de prendre en charge mes jeunes frères à bas âge en les entourant d’amour et d’affection à la perte de notre mère en 1975, je devais travailler et suivre les cours pour assurer notre quotidien et nos besoins. Je dois vous avouer que j’ai eu à relever de nombreux défis en tant que leader politique également bien que je n’étais affiliée à aucun parti politique. Mon élection au poste de Maire de Commune était un véritable challenge que j’ai gagné de haute lutte au grand, dame d’antis féministes, d’anti Progressistes pour tout dire tapis dans les rouages du pouvoir d’Etat d’une certaine époque. En dépit du pessimisme sciemment entretenu, j’ai pu hisser ma commune au rang de municipalité modèle enviée par tous. Mon expérience de manager, de femme d’affaires, et mes relations riches et soutenues ainsi que l’appui quasi unanime des jeunes et des femmes en particulier m’ont aidé à plus d’un titre.

iKNOW Politics: Pouvez-vous dire à nos lectrices en quoi votre travail en cette qualité a contribué à la protection des droits des femmes dans la région et à leur promotion dans la vie publique?

De la femme d’affaires à mon élection, de mon travail en qualité de Maire , de ma fonction de maman et mère de famille , ma personne a sans nul doute été un exemple saisissant, montrant aux jeunes filles et femmes qu’elles peuvent accéder aux plus hautes fonctions politiques et administratives même dans un contexte d’hostilité et de discrimination aux pères de famille qu’une fille n’est plus une crainte en soi. Il est évident que j’ai saisi l’opportunité que m’offrait cette fonction pour mettre fin autant que je l’ai pu aux discriminations dont les femmes étaient l’objet aussi bien dans ma commune qu’ailleurs. Etre marié après avoir obtenu la possibilité de subvenir à mon minimum vital et celui de mes sept petits frères orphelins de mère, une maman disparue à l’âge de 41 ans laissant 10 enfants de bas âges, je suis la seconde née.

Moi-même mariée à 35 ans et mère une année après ensuite du second enfant en 1990 juste six mois avant d’être Mairesse par les urnes, j’ai exercé mon état de maternité par la suite trois autres naissances. Une famille de sept : mon époux mes cinq enfants et moi-même, elle n’est pas belle la vie ? De la femme d’affaire à la maman des démunis par un messie; je devins femme politique pour la cause de la Nation en luttant contre l’injustice et la pauvreté tout en conscientisant les autres vers le travail et l’intégration à la vie active et la main tendue. Elue maire de ville en 1991 contre quatre autres candidats masculins, je suis restée dix années à la tête d’une commune de 300 000 habitants sur un ensemble de 20 quartiers dont certains difficiles.

iKNOW Politics: A partir de cette expérience, que devraient faire, selon vous, les femmes qui occupent de hautes fonctions dans le monde pour promouvoir les femmes et en garantir les droits?

Les femmes qui occupent de hautes fonctions dans le monde doivent s’organiser pour veiller à ce que tous les textes juridiques et réglementaires dans leurs pays respectifs et sur le plan international soient basés sur les principes d’égalité, d’équité et de démocratie. Elles doivent aussi s’assurer de la scolarisation des filles et femmes, leur rétention à l’école jusqu’à l’université ; sensibiliser les femmes afin qu’elles s’accrochent pour avoir les compétences indispensables à l’élévation de leur statut social faire du lobbying aux plans national et international afin que partout dans le monde des chances égales soient données aux femmes pour l’accès à tout métier et à toute fonction nationale et internationale tout en combattant les stéréotypes discriminatoires en défaveur des filles et femmes.

iKNOW Politics: Quels sont, à votre avis, les principaux obstacles posés aux femmes qui briguent des postes de la fonction publique? Comment avez-vous surmonté ces obstacles?

Parmi les principaux obstacles posés aux femmes qui briguent des postes dans la fonction publique il y a en effet ces stéréotypes discriminatoires dont je parlais précédemment. Il ya aussi au-delà de ces stéréotypes de nombreuses barrières occultes que des mafias entretiennent au sein des rouages de l’Etat.

iKNOW Politics: En tant que femme politique compétente en matière de communication, croyez-vous à l’existence de stéréotypes dans les médias contre les femmes en politique ? Si oui, comment s’y prendre pour les faire disparaître ? Que devraient faire les femmes politiques et les candidates pour en venir à bout ?

En politique il est difficile de se fier aux individus, c’est la conviction qui domine et qui fait basculer le choix. Il faut une sensibilisation forte pour atteindre le subconscient et donner confiance aux autres femmes, aux jeunes et familles.

iKNOW Politics: Vous-même, que faites-vous pour aider et encourager les femmes et les filles à participer à la vie politique ?

Vous trouverez toutes ces réponses en me relisant plus haut, mais juste sans préjugé il faut lire avec le cœur.

iKNOW Politics: Comment le soutien des autres femmes vous a-t-il aidé dans vos activités? Comment les groupes de femmes et les commissions féminines des partis politiques peuvent-ils contribuer à rendre les femmes plus efficaces en politique?

En créant une ONG que j’anime pour passer les messages de paix et d’équité, de prévention de conflit, de justesse et d’acceptation de soi et des autres du partage d’idée et d’échange. Le club des femmes et la Fédération des femmes actives de Guinée au nombre de plus de 250 ONG( il y a des hommes dans le groupe).

iKNOW Politics: Comment, à votre avis, une initiative comme iKNOW Politics peut-elle être utilisée pour encourager la progression des femmes en politique ? Si un tel réseau avait existé plus tôt, en auriez-vous bénéficié dans votre carrière?

Rien n’est tard avec la vie, le courage et la patrie.

iKNOW Politics: Quel conseil donneriez-vous aux membres d’iKNOW Politics, en particulier aux femmes politiques et aux candidates, pour la suite de leur carrière politique ?

Etre soit même et évoluer dans la performance et le respect de soi, des autres; la reconnaissance des efforts d’autrui et le bon sens de la citoyenneté.

 

Share this article with your social networks: