Portrait de iKNOW Politics
Français

Dans le cadre de la célébration de la Journée panafricaine des femmes du Mali placée cette année sous le thème : «Cinquantenaire de l’OPF : Paix et sécurité, un défi pour le Mali», le Cadre de Concertation des Femmes des Partis Politiques (CCFPP) a organisé une conférence-débats le samedi, 4 août 2012 au Centre Aoua Keïta sur le thème : «Face à l’instauration de la paix et de la securité, quels défis pour les femmes du Mali ?». Cette activité était placée sous l’égide de la représentante du Ministère de la Famille, de la promotion de la Femme et de l’Enfant, non moins représentante par intérim de l’OPF (Organisation Panafricaine des Femmes) pour l’Afrique de l’Ouest, Mme Diallo Kama Sakiliba et des responsables du CCFPP dont Mme Kassambara Safiatou Diawara. On notait également la présence de la porte-parole du CCFPP, Mme Oumou Dao Dembélé ; de la Directrice ONU Femmes Mali et des partenaires du CCFPP que sont le NDI (National Democratic Institute) et du CMDID (Centre Malien pour le Dialogue Interpartis et la Démocratie).  A l’ouverture des travaux de cette rencontre, la porte-parole du CCFPP, Mme Dao Oumou Dembélé, a rappelé que notre pays traverse actuellement une double crise grave de son histoire. Crise sécuritaire que nous imposent les irrédentistes et les islamistes de tous bords et crise institutionnelle que nous imposent les politiques et Associations de la société civile. «L’heure est grave et le temps presse, surtout pour les populations des zones occupées et plus particulièrement pour les femmes et les enfants. Nous, femmes des partis politiques et de la société civile, avons un défi à relever. Nous pouvons et nous devons le relever pour ce que nous sommes et pour ce que nous représentons pour la société civile», a-t-elle martelé.

Informations: 
Région: 
Share this article with your social networks: