Portrait de iKNOW Politics
Français

Leur nombre au Parlement est revu à la baisse. On les a évincées des postes où elles avaient été nommées après la présidentielle de 2009. Un recul inacceptable pour les femmes, qui se mobilisent. Lassées d'être cantonnées à jouer les seconds rôles, les Mauritaniennes tapent du poing sur la table. Avant que ne soit fixée la date des prochaines élections législatives et municipales - prévues en novembre 2011 et reportées sine die -, elles s'organisent et posent leurs exigences. C'est ce qu'elles ont confirmé à l'issue de la rencontre régionale sur la promotion de la participation politique des femmes, qui s'est tenue à Nouakchott les 3 et 4 juillet, et à laquelle ont participé des dizaines d'associations nationales, du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest. 

Pour plus d'informations,veuillez visiter le site web de Jeune Afrique

 

Informations: 
Région: 
Share this article with your social networks: