La vague de femmes élues au Congrès va peser sur la saison 2 de Trump

Rédaction / Article d'opinion / Blog

 Précédent
janvier 4, 2019

La vague de femmes élues au Congrès va peser sur la saison 2 de Trump

Source:

Par Priscillia Andrieu,

Un nombre record de femmes et de minorités est entré au Congrès le 3 janvier. En période de crise, les hommes ont tendance à refuser les postes à responsabilités, pas les femmes.

Le 6 novembre 2018, les Américain.e.s ont voté aux élections de mi-mandat pour élire le nouveau Congrès. La fameuse "vague rose" s'est traduite dans les urnes: un nombre record de femmes et de minorités est entré au Congrès hier. Dans le show de la politique américaine, les femmes auront un impact sur la saison 2 de l'ère Trump.

Women House (of Cards)

Les femmes sont (enfin) entrées en campagne pour siéger en 2019 aux États-Unis. L'explication majeure est la suivante: la falaise de verre, théorisée par les chercheur.se.s britanniques Michelle Ryan et Alexander Haslam. En période de crise, les hommes ont tendance à refuser les postes à responsabilités; à l'inverse, les femmes s'investissent davantage. Les femmes héritent de situations inextricables (créées par des hommes) qu'elles vont devoir démêler et dont les succès seront ensuite minimisés. Theresa May en est la parfaite illustration: elle a hérité d'une situation que personne ne souhaiterait avoir à gérer et l'Histoire se souviendra probablement d'elle dans des termes bien moins élogieux qu'en période de stabilité politique. Briser le plafond de verre va de pair avec une prise de risque proportionnellement plus grande pour les femmes que pour les hommes.

Cliquez ici pour lire l’article publié par Huffington Post le 3 janvier 2019.

Focus areas: