Pour les femmes diplomates françaises, des promotions trop rares

À la une

 Précédent

Pour les femmes diplomates françaises, des promotions trop rares

Source:

Les femmes diplomates déjà au faîte de leur carrière ou en attente de leur premier poste d’ambassadrice ne cachent pas leur frustration. Malgré les efforts accomplis, la progression vers la parité leur semble bien trop lente. « C’est un double ras-le-bol, celui de ne pas encore se voir pleinement reconnues et celui de s’entendre dire de plus en plus souvent par les collègues : “Tu es une femme et tu auras donc un beau poste” », regrette l’une d’entre elles. « Il y a un vrai fossé entre la bonne volonté affichée et la réalité des choses. Le combler supposerait un grand volontarisme politique au plus haut niveau et pas seulement au ministère », renchérit une de ses collègues.

« Si les progrès en matière de féminisation sont indéniables (…), ils sont encore nettement insuffisants », déploraient fin février, dans une lettre au ministre Jean-Yves Le Drian, 21 députés de La République en marche, dont Mireille Clapot, vice-présidente de la commission des affaires étrangères.

Cliquez ici pour lire l’article publié par Le Monde le 11 avril 2019.


Informations: 
Région: 
Focus areas: